Coronavirus : Comment It’smycar se prépare à la reprise ?

Avec le confinement, le quotidien des entreprises a radicalement été chamboulé. Nous faisons face à l’émergence de nouveaux usages et façons de travailler. 

Tantôt anxiogène, tantôt opportuniste, la situation actuelle permet toutefois aux uns et aux autres d’imaginer un futur professionnel différent.

L’annonce du déconfinement fait en effet, renaître un espoir de revenir à une normalité adaptée. 

Une chose est sûre, les mentalités vont évoluer, cette période va être forte d’enseignements et inscrire certaines pratiques durablement dans les futurs process.

Quelles vont être ces nouvelles habitudes à adopter ? Comment pouvons nous revenir à la “normale” de façon différente ? Quelle préparation faut il apporter à notre nouveau quotidien ? 

Il est temps de reprendre la parole et se remettre doucement, mais sûrement ! It’smycar se livre…

Après un mois de crise, et de confinement, le constat est déjà sans appel : les besoins changent, les personnes s’adaptent, d’autres ressentent une angoisse toujours présente, ne sachant pas vraiment comment faire face à cette situation inédite, tant sur le plan personnel, que professionnel.

Côté entreprises, les modes de diffusion, ou de distribution ont été impactés, elles se battent pour maintenir une activité, un chiffre d’affaire et des emplois en multipliant les nouvelles initiatives, usages et organisations, pendant que les salariés se familiarisent avec le chômage temporaire.

Un début sous le signe de la peur 

Il est vrai qu’en ce début d’année, le territoire chinois étant touché par la crise sanitaire, nous absorbions l’information de loin, sans réaliser que le monde entier serait touché.

Puis le virus se propageant à vitesse grand V, nous avons été confrontés à une situation exclusive sans avoir le temps de s’y préparer : le confinement.

S’en suivent des comportements agressifs, des plaintes, des émotions reliées à la peur et la colère, des achats compulsifs en abondance, la démotivation par incompréhension et inconfort devant l’inconnu, mais surtout par manque de projection sur l’avenir. 

“Que deviendra mon futur professionnel ?” est une interrogation omniprésente.

Un pas vers l’apprentissage 

Quelques semaines plus tard, les esprits commencent à changer, les émotions sont gérées, les salariés s’informent et observent diverses possibilités de travail (télétravail, réunions en visio, e-café avec les équipes, garde des enfants aménagées… …) et se réorganisent mentalement dans l’optique d’un futur équilibré ! 

Nous devenons conscients de l’état de fait et commençons à agir; Nous arrêtons de consommer la mauvaise actualité et apprenons progressivement à lâcher prise, voire même à prendre du temps pour soi !

Enfin, nous reconnaissons, que nous sommes tous dans le même bateau et faisons notre possible pour s’adapter au mieux, pour développer de nouveaux axes de réflexion afin de maintenir, ou faire évoluer notre activité, en rêvant de la reprise… 

Solidarité, entraide et adaptation deviennent alors les maîtres mots de notre nouvel apprentissage.

La reprise vers la croissance

Lundi 13 avril 2020, 20h, notre président annonce un déconfinement progressif à compter du 11 mai ! Enfin, la nouvelle est tombée ! 

Un mois supplémentaire pour envisager une façon de mettre à contribution nos différents talents au travers d’autres moyens, tout en restant dans un état d’esprit joyeux et en propageant l’espoir. 

Nous imaginons d’autres leviers et de nouvelles stratégies qui n’attendent que d’être mises en place le moment venu. Nous devons aussi imaginer d’autres offres adaptées pour lutter contre le covid-19.

Lors du déconfinement, il y a fort à parier que les façons de vivre au travail vont être modifiées: moins de poignées de mains, des partages de repas distancés, de nouvelles règles de courtoisie, la généralisation du télétravail, le rapport au travail revu, la conscience écologique, les nouvelles offres… …

Et It’smycar dans tout cela ?

En cette période particulière, avec la consommation à l’arrêt et l’activité économique au ralenti, le secteur de la publicité fond. Une partie des clients, artisans, commerçants, restaurateurs, doivent annuler leur campagne de publicité. Les trésoreries souffrent et nous sommes par conséquent impactés. 

C’est l’occasion là, d’entretenir sa créativité, de prendre du temps pour échanger sur des idées de fond, s’écouter et en analyser les contraintes et les atouts. Les soft skills s’en voient renforcées, même sous l’emprise du chômage forcé.

Nous avons par ailleurs, des perspectives de sortie de crise; It’smycar n’aura d’autre choix que de se repenser pour l’après-confinement et redéfinir/ réajuster les valeurs qu’elle véhicule, d’envisager de nouvelles niches tournées sur la solidarité, ou sur de nouveaux apports à nos clients.

Réintégrer une équipe existante, rassurer, garder du lien avec ses collaborateurs, renforcer la vie sociale entre collègues, et faire tomber les barrières feront partie des axes d’organisation interne. 

Nous maintenons la communication avec nos partenaires, fournisseurs, et nos ambassadeurs, le but étant de transmettre du positif. Nous nous tenons effectivement prêt à répondre à notre clientèle, re-motiver les salariés même si la reprise se fera progressivement.

Sous la menace économique s’adapter devient alors vital, nous nous armons dès à présent pour une reprise optimale. 

Nul doute que la relance de notre activité constituera un levier considérable pour rendre la parole à nos ambassadeurs et permettre une publicité accrue de nos marques partenaires ! Il est temps de remettre la machine en marche !

Autres cas clients

L’usage de véhicule terrestre à des fins publicitaires

La réglementation sur l’usage des véhicules à des fins publicitaires et très encadrée en France. L’article 14 de la loi…

Lire plus
marque employeur it'smycar

La marque employeur : un levier majeur pour optimiser l’expérience employé.

La marque employeur est devenue ces dernières années un enjeu majeur des entreprises. Leurs talents représentent leur valeur ajoutée et…

Lire plus

Post coronavirus : l’impact sur la communication des entreprises … un pas vers l’innovation

La gestion de l’incertitude dans le secteur médiatique Alors que de multiples entreprises se retrouvent en difficulté financière suite à…

Lire plus
Arrow-up