Post coronavirus : l’impact sur la communication des entreprises … un pas vers l’innovation

La gestion de l’incertitude dans le secteur médiatique

Alors que de multiples entreprises se retrouvent en difficulté financière suite à la crise du
COVID-19, celles-ci sont amenées à élaborer de nouvelles stratégies pour limiter leurs dépenses et surmonter les difficultés présentes. Nombreuses sont celles qui ont montré une nette rupture dans leur campagne de communication dont les conséquences se font largement ressentir avec un véritable manque à gagner. Les entreprises se questionnent alors sur la façon de relancer leur activité et sur la communication à mener dans ce contexte.
Les recettes publicitaires nettes des médias ont chuté de près de 13% par rapport à la même période en 2019. Cela concerne tant bien la télévision, la radio, la presse que l’affichage. Une grande partie des indicateurs publicitaires s’est retrouvée à la baisse pendant le confinement. En comparaison à l’an passé, les durées publicitaires TV ont diminué de 69%, le nombre d’annonceurs en affichage a reculé de plus de 30% et nous pouvons citer ici bien d’autres exemples. A mesure des semaines, la presse comme la radio subissent des répercussions toutes aussi dramatiques. Les affichages extérieurs ont perdu leur audience face à des rues vides de monde. Bien que ce format ne réunisse pas les plus grands investissements publicitaires, la France reste au premier rang mondial des dépenses liées à ce type de communication. Ainsi, l’impact économique d’une diminution aussi flagrante de l’affichage n’est pas sans effet.

Les investisseurs publicitaires ainsi qu’un vaste ensemble d’entreprises se sont vus suspendre leurs projets sans avoir de réelle visibilité sur la suite des événements, la priorité étant concentrée sur leurs salariés.
Cependant, il est essentiel que les marques restent inscrites dans le paysage actuel.
Communiquer aujourd’hui a un sens primordial. En effet, continuer de garder contact et rester proche de son public sera d’autant plus apprécié lorsque l’on sortira de cette crise et c’est d’ailleurs, peut-être, sous cet angle que l’on peut affirmer sa différentiation en tant que marque : miser sur la proximité et redéfinir nos messages. Ainsi, couper le robinet des médias pourrait se répercuter négativement sur la relation avec son public, le risque étant de ne jamais pouvoir revenir au niveau précédent.


Comment communiquer efficacement dans ce contexte aussi trouble ?

Face à une double crise, sanitaire et économique, toutes les sociétés se réorganisent. L’ensemble des budgets, des structures s’est fragilisé et déclenche des reports ou annulations à la chaîne de leurs évènements et campagnes publicitaires. La pérennité d’une partie du secteur de la communication est ainsi compromise. D’abord, les acteurs impliqués sont contraints de redéfinir leurs ressources et d’ajuster leurs coûts. En conséquence, les décisions, les politiques commerciales et façons d’affiner les trésoreries doivent être envisagées différemment, et portées sur des visions à court et moyen terme d’anticipation quant à de pareils évènements.

La crise du coronavirus a certes été actrice première d’une baisse phénoménale des investissements publicitaires. L’idée, là, est de rebondir en ajustant son message, sa stratégie de communication de façon percutante. Axer sur la solidarité et l’avenir du consommateur, véhiculer des valeurs positives propres à l’entreprise. Il est également nécessaire de transmettre une information qualitative au public et s’inscrire, de ce fait, dans une communication efficace et ciblée, locale parfois, plutôt que de masse.
En cette période de déconfinement progressif, il est impératif de revaloriser la confiance de marque, de comprendre les nouvelles habitudes des consommateurs, leurs attentes, leurs repères, leurs croyances et émotions; de s’aligner à leurs besoins, tout en communiquant différemment et leur apporter de la nouveauté.

D’autre part, il existe un véritable besoin de retrouver un contact réel, des débats en face-à-face, des échanges sur nos ressentis mais aussi sur ce qui, virtuellement, n’est pas possible à percevoir. Ainsi, il faut ré-envisager les projets mis entre parenthèses, les planifier ou mettre de nouvelles communications en place afin de contrer le manque à gagner provoqué par la crise.
A cela, la créativité et l’innovation se voient redoubler d’effort. Accepter de modifier certaines actions, accorder une confiance à ses partenaires, tester des supports ROIstes, décider autrement… sont autant de nouvelles souplesses dont il faudra faire preuve pour assurer une relance économique dynamique.

Les opportunités à saisir dans un contexte forçant l’innovation

Les entreprises sont réactives afin de relancer leur activité. Elles sont à la recherche de formes de communication efficaces et rentables pour limiter leurs dépenses.
Avec la pandémie, comme dit précédemment, les systèmes d’affichages ont souffert puisqu’ils ne rencontrent plus leur audience. Toutefois, depuis le déconfinement, le gouvernement français nous incite à limiter nos déplacements et tente même de décourager l’utilisation des transports en commun, notamment en heure de pointe. Les véhicules personnels et professionnels sont alors largement sollicités pour combler ce
déséquilibre. Ainsi, l’audience reprend sa croissance de plus belle. L’ouverture des bars et cafés, des magasins et bientôt des cinémas ne fait qu’accroître les potentielles cibles extérieures, faisant de l’affichage un moyen de communication unique en son genre.
En pleine recherche d’innovation, une réponse par l’intermédiaire de la publicité sur véhicule peut s’avérer être une solution des plus pertinentes. Elle représente l’un des médias les plus impactants en ce qui concerne la communication dans un environnement public et local. Par ailleurs, la visibilité permanente est garantie à l’annonceur, d’autant plus que le support publicitaire lui-même, entre autre la voiture, est en mouvement continuel.

Dans les circonstances actuelles, le marquage publicitaire sur véhicule permettrait de répondre aux nouvelles stratégies de communications des entreprises, le dispositif étant innovant et rentable.

Autres cas clients

L’usage de véhicule terrestre à des fins publicitaires

La réglementation sur l’usage des véhicules à des fins publicitaires et très encadrée en France. L’article 14 de la loi…

Lire plus
Arrow-up